Histoire de Sidi Harazem

Il était une fois Sidi Harazem…

Si l’art des bains et du thermalisme remonte à l’antiquité, la fascination pour l’eau chaude et bienfaisante de Sidi Harazem existait bien avant la romanisation de l’Afrique du Nord. En effet, Sidi Harazem est une oasis célèbre connue du temps de Léon l’Africain, géographe arabe du XVIème siècle. Son eau minérale est réputée pour posséder des vertus curatives.

Sidi Harazem dévoile aujourd’hui au grand public l’histoire du complexe thermale Sidi Harazem, conçu par l’architecte Jean François Zevaco.





Zevaco se voit confier en 1961, la première commande d’un projet de développement territorial et touristique du Groupe CDG, la création d’une station thermale à Sidi Harazem. Zevaco proposa alors une promenade architecturale, au milieu d’une eau ruisselante renouant avec les trois axes fondateurs de l’oasis : le soin, la spiritualité et la villégiature.

Qualifiée de brutaliste, la proposition de Zevaco embrasse le site à travers un jeu de bétons, laissés bruts, de formes audacieuses, aux structures saillantes, de jeux d’ombre et de lumière.

Aujourd’hui, la Fondation CDG et HRM, en partenariat avec la Fondation Getty qui, à travers le Fonds Keeping It Modern, ont initié la renaissance de la station thermale à travers un parcours chronologique retraçant le passé, le présent et le futur de l’oasis, mettant en lumière toute la richesse architecturale, humaine et naturelle du site.



Le pass vaccinal est obligatoire pour accéder au sein de nos hôtels et leurs points de vente.